Marc Garanger au Musée du Quai Branly

Emmenée par le duo Anne & Julien, créateurs de la revue Hey !, l’exposition « Tatoueurs tatoués » au Musée du Quai Branly revient sur les sources du tatouage aux quatre coins des continents et vise à montrer la renaissance actuelle de cette pratique. Ou le tatouage comme un art.

Il est souvent nécessaire de regarder l’histoire pour mieux comprendre le présent. L’exposition donne la mesure de l’ancienneté et de la diversité des formes de tatouages depuis le néolithique jusqu’à nos jours. La fonction de ce langage de peau varie également, au fil des siècles et des continents : marqueur social ou identitaire, pratique rituelle, symbole de courage et de pouvoir ou signe de contestation, le tatouage n’a jamais une seule signification. En Nouvelle-Zélande, aux Philippines, en Thaïlande ou en Indonésie, les motifs traditionnels sont aujourd’hui réinventés et réinvestis par les tatoueurs, prouvant la vitalité de cette pratique à travers le monde.

Les femmes algériennes de Marc Garanger, aux tatouages berbères, figurent dans cette exposition.

!cid_72EC6812-FCDB-436A-B585-F68047169C5B@home

Du 6 mai 2014 au 18 octobre 2015

Musée du Quai Branly – 37 quai Branly – 75007 Paris

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s