Fernell Franco

La Fondation Cartier présente actuellement la première rétrospective européenne consacrée à Fernell Franco, auteur colombien (1942-2006), figure majeure et pourtant méconnue de la photographie latino-américaine.

La photographie est entrée dans sa vie subrepticement. A Cali, ville où il habite sur la côte ouest de la Colombie, Fernell Franco devient à 12 ans coursier pour un laboratoire photo : il explore ainsi les recoins de Cali qu’il commence à s’approprier. En même temps, il se passionne pour le cinéma, passant des journées dans les salles obscures où il découvre les films populaires mexicains, les films noirs américains et le néoréalisme italien qui va influencer son regard. Puis en tant que de fotocinero, il photographie les passants dans les rues, pour leur vendre leurs portraits. Son activité prend une tournure officielle quand il est recruté comme photoreporter pour El País et Diario Occidente, où il couvre les violences et les inégalités de la société, avant de prendre des clichés pour la mode et la publicité pour des magazines comme Elite.

Parallèlement Fernell Franco réalise un travail personnel sur la précarité et les contrastes urbains de sa ville, sur la culture populaire qui s’efface. Il porte un regard nostalgique sur la destruction du patrimoine architectural de Cali et sur la disparition des lieux de jeux et de fêtes, comme ces vieilles salles de billard.

f008

Fernell Franco  – Série Billares, 1985
Tirage gélatino-argentique d’époque, rehaussé par l’artiste
Collection Motelay © Fernell Franco Courtesy Fundación Fernell Franco Cali / Toluca Fine Art, Paris

L’exposition réunit plus de 140 photographies réalisées entre 1970 et 1996, issues pour la plupart de collections privées. Des tirages originaux, très originaux, parce que Fernell Franco intervenait souvent sur ses photographies, parfois au développement mais surtout directement sur les tirages en les rehaussant au crayon de couleur, à la peinture ou à l’aérographe. Il a expérimenté aussi le collage, le photo-montage.… L’exposition présente souvent plusieurs tirages de la même photo, avec des couleurs, des contrastes ou des cadrages différents.

A voir absolument jusqu’au 5 juin

Fondation Cartier

261 boulevard Raspail – 75014 Paris

Le mardi de 11h à 22 h et du mercredi au dimanche de 11h à 20h

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s