Evanescence de Jacques Borgetto

Fût-ce en mille éclats

Elle est toujours là

La lune dans l’eau

Le livre commence par cet haïku de Ueda Chôshû (1852-1932) et on est déjà ailleurs … au Japon bien entendu.

cover_evanescence_filigranes

Je parle du dernier livre de photographies de Jacques Borgetto qui réunit son magnifique travail réalisé au Japon au printemps 2016 en Polaroid, pour être plus précise avec du matériel Impossible Project.

Rappelons qu’en 2008, alors que la toute dernière usine de production de films Polaroid est sur le point de fermer ses portes, deux passionnés décident de sauver le procédé.C’est la naissance d’Impossible Project. Durant 2 ans, à tâtons, les 12 premiers employés d’Impossible effectuent des recherches très complexes pour adapter l’ancien film aux normes de production du 21eme siècle. En 2010, un premier “nouveau film” voit le jour.

Depuis le “projet Impossible” a bien grandi, et produit plus d’1 million de pellicules par an distribuées à travers le monde, en couleur et en noir & blanc. En plus du film, ce sont aussi 200 millions d’appareils qui sont reconditionnés et ainsi sauvés de la désuétude.

Au printemps 2016, Impossible lance le premier appareil instantané au format classique Polaroid® depuis 2002.

Avec ce matériel,le travail habituel de Jacques Borgetto en N&B très contrasté s’est allégé jusqu’à disparaître comme derrière un voile, d’où le titre de l’ouvrage « Evanescence ».

Laura Serani, auteur du texte, en parle très bien :

Le Japon représente un nouveau chapitre dans le parcours et dans l’œuvre de Borgetto, un chapitre où résonne une autre et nouvelle musique. De ses derniers voyages, il a rapporté une série de petites images, précieuses comme des bijoux. Envoûtantes comme des élixirs et apaisantes comme du baume. Très différentes des précédentes par leur forme et leur composition, mais encore une fois habitées par une pudeur et une délicatesse dont il est maître.

Le nom de la série « Évanescence » restitue bien l’esprit d’une photographie empreinte de respect et de nostalgie pour un monde qui perpétue encore le culte du passé et des traditions. Au cœur du Japon d’aujourd’hui, dans une dimension hors du temps, survivent les rituels des vœux et des offrandes aux dieux, aux temples de la cité monastique de Koyosan, bien que l’on puisse désormais y arriver directement depuis l’aéroport et que les tours touristiques s’y succèdent, tout au long de la journée. Tout comme se poursuit l’enchantement des promenades rituelles, le long du Chemin de la Philosophie, au milieu des cerisiers et de la végétation, immuable depuis des siècles, des jardins de Kyoto.

016f2

A l’occasion de la parution de ce livre chez Filigranes, la galerie Cosmos organise une exposition que je vous recommande. Elle réunit une vingtaine de tirages N&B et couleur de accompagnés des polaroids originaux, comme des références.

Evanescence

Texte de Laura Serani Anglais/Français – Reliure en couture japonaise

24 photographies en couleurs – 56 pages

Filigranes éditions

Prix : 25 €

 

Exposition du 3 novembre au 11 décembre 2016

Galerie Cosmos

56 boulevard La Tour Maubourg – 75007 Paris

Entrée libre

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s