Les Dolganes à Montier-en-Der

L’aventure du Festival Photo Montier commence il y a 20 ans, lorsqu’une bande de copains, passionnés de photographie et de nature, décident d’organiser un salon autour de la prestigieuse exposition du concours “Wildlife Photographer of the Year” organisé chaque année par le BBC Wildlife Magazine et le musée d’histoire naturelle de Londres. Cette compétition est la plus importante au monde dans le domaine de la photographie de nature.

Cette première manifestation accueille près de 4 000 visiteurs en deux jours. Dès la deuxième édition, le “salon” se transforme en “festival” et devient rapidement l’événement incontournable pour les photographes amateurs et professionnels, pour les amoureux de la nature et le grand public. Chaque année, des personnalités venues d’horizons différents sont invitées à parrainer le festival. Citons notamment Allain Bougrain-Dubourg, Yann Arthus-Bertrand, Hubert Reeves, Nicolas Vanier, Matthieu Ricard, Isabelle Autissier. Le festival accueille aussi de grands photographes français et étrangers.

Depuis 1996, 590000 festivaliers, 32000 photos exposées et 1600 photographes invités !

Pour les 20 ans du festival la transmission a été choisie pour thématique forte à travers deux axes : ethnologie et nature.

Nicolas Mingasson a été invité à présenter Destins Dolganes, dont j’ai déjà parlé en février dernier à l’occasion de son exposition au Musée de l’Homme à Paris.

Dolganes_2013_027

Les Dolganes du Nord Taïmyr (Sibérie) comptent parmi les populations les plus isolées de l’Arctique russe. Si une large part de cette population d’éleveurs de rennes est sédentarisée, quelques familles continuent à nomadiser au rythme de la transhumance des troupeaux. Ces peuples du Grand Nord russe restent très largement méconnus ; aux conditions extrêmes de l’Arctique s’ajoute l’isolement administratif : toutes ces familles vivent dans des régions longtemps interdites aux étrangers

Rappelons que Nicolas Mingasson est photographe et journaliste. Son travail porte le plus souvent sur le quotidien d’hommes et de femmes placés dans des situations extrêmes, qu’il s’agisse de situations de conflits (Bosnie, Rwanda, Afghanistan) ou de populations autochtones de l’Arctique. Nicolas compte parmi les rares occidentaux à avoir régulièrement parcouru la région de la péninsule de Taïmyr.

Du 17 au 20 novembre 2016 de 9h à 19h

Site Cosec – 52220 Montier-en-Der

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s