El Maghreb de Malik Nejmi à Bordeaux

img_3131

El Maghreb, Retours au pays de mon père

Malik Nejmi, d’origine franco-marocaine, scrute l’histoire familiale sur fond d’histoire collective. Grâce à la photographie, il a renoué le lien au-delà de la Méditerranée, avec ce Maroc, déserté par le père depuis 1995 et où il a passé, enfant, une partie de ses vacances. “Tu es parti comme un voyageur, je suis revenu comme un fils d’immigré”, lance le photographe.

J’ai deux mémoires. L’une est à l’extérieur de ma peau, et l’autre est dedans ; deux pays sensibles à mon regard qui ont fait de leur histoire un asile pour la famille », écrivait-il en 2006.

Mon travail sur le Maroc se situe dans un espace transitoire, qui se parcourt dans les deux sens, en trois allers-retours : Images d’un retour au pays (2001), Ramadans (2004), Bâ oua Salâm (2005). Sorte de déclaration d’amour à ce pays, ce travail de Malik Nejmi est d’abord un regard sur les siens, devenus désormais les protagonistes d’une histoire photographique.

En télescopant les temporalités, Malik Nejmi compose des scènes qui semblent tirées des albums de famille. Mais elles trahissent leur contemporanéité par le traitement photographique, les plans quasi cinématographiques, les jeux subtils entre champs et hors champs ou encore le format carré des photographies qui n’est autre que la reproduction du cadre de la fenêtre de l’appartement familial d’Orléans d’où, petit, s’évadait son imaginaire vers le pays du soleil couchant.

mn2-sur_le_batouta

© Malik Nejmi/ VU’

Il y a une dizaine d’années, au moment de la parution de son livre El Maghreb aux éditions L’œil électrique, coffret de 3 volumes qui avait été remarqué par le jury du Prix Nadar, j’avais eu l’occasion de rencontrer Malik et de découvrir ce magnifique travail. J’ai eu le grand plaisir de le revoir bien exposé sur les murs du Musée d’Aquitaine à Bordeaux.

Je vous le recommande !

Né en 1973 à Orléans, Malik Nejmi est diplômé du Conservatoire Libre du Cinéma Français et travaille depuis 2001 sur la mémoire et la famille.
Après avoir reçu la mention spéciale du Jury du Prix Nadar du livre 2006 et le Prix Kodak de la Critique Photographique 2005, il a été distingué en 2007  par le jury du Prix de Photographie Marc Ladreit de Lacharrière – Académie des beaux-arts.

Son travail est distribué par Vu’ Paris, galerie agnès b. galerie 127 à Marrakech.

 

Jusqu’au 31 décembre 2016

Musée d’Aquitaine

20 cours Pasteur – 33000 Bordeaux

Du mardi au dimanche de 11h à 18h

Entrée libre

 

 

 

 

 

 

 

 

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s