Marc Garanger

Le travail de Marc Garanger sur l’Algérie en 1960 fait aujourd’hui mondialement autorité aussi bien auprès des historiens que des spécialistes de la photographie.

Né en Normandie en 1935, il effectue son service militaire en 1960 en Algérie quand l’armée française décidé de généraliser la carte d’identité. En qualité de photographe, il est chargé de réaliser les photos d’identité de près de 2000 personnes, en majorité des femmes obligées de se dévoiler par les autorités militaires.

Connaissant le travail de Curtis sur les indiens d’Amérique, il décide de faire des portraits posés en 6×6, cadrés jusqu’à la taille. Il recadre au laboratoire les photos resserrées sur les visages pour livrer sa commande.

Face à ces portraits de femmes algériennes présentées aux Rencontres d’Arles en 1981, Claude Nori s’enthousiasme et publie aux éditions Contrejour “Femmes algériennes 1960” qui sera réédité par Atlantica en 2002.

2 expositions sont proposées en location :

1/ Femmes algériennes 1960

40 tirages N&B 30×40 cm montés sous passe-partout 40×50 cm

conditionnés dans une valise

2/ La guerre d’Algérie vue par un appelé du contingent

60 tirages N&B 30×40 cm montés sous passe-partout 40×50 cm

conditionnés dans une valise

Ces deux expositions, complémentaires, peuvent être présentées ensemble.

Elles sont modulables en fonction de l’espace et du budget.

Pour connaître le tarif de location, les disponibilités ou recevoir le dossier complet, me contacter : agnes.voltz@wanadoo.fr

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s