Marcel Bovis 6×6

Marcel Bovis (1904-1997), formé à l’École Nationale des Arts Décoratifs de Nice en 1922, s’est converti à la photographie pendant son service militaire et en a fait son métier à partir de 1933.

A partir de 36, il entame une longue carrière avec la revue Arts et Métiers Graphiques et bénéficie après guerre de missions photographiques importantes pour diverses institutions.

En 1946, il fonde le Groupe des XV en compagnie de René-Jacques, Robert Doisneau ou encore Willy Ronis. Cette association tente de faire reconnaître le statut du photographe et défend la notion du droit d’auteur.

Sa carrière professionnelle terminée, Marcel Bovis devient historien et signe les chapitres techniques de plusieurs ouvrages.

En faisant don de son œuvre à l’État en 1991, l’auteur a soigneusement préparé la postérité de son travail. Les négatifs et les tirages (contacts, épreuves de travail et tirages de référence) sont conservés à la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine.

 

Pour l’exposition de la Maison Robert Doisneau, les commissaires Michaël Houlette et Matthieu Rivallin ont retenu le format « 6 x 6 », prédominant dans l’œuvre de Bovis : il représente plus de la moitié des négatifs N&B, soit près de 10 000 clichés, produits par l’auteur au cours de ses trente années de carrière.

dossier_de_presse_exposition_marcel_bovis

Graffiti et chaussures blanches, La Rochelle, 1938 © Ministère de la Culture – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine, Dist. RMN-Grand Palais / Marcel Bovis

 

Marcel Bovis a en effet trouvé son vocabulaire dans la symétrie carrée du viseur du Rolleiflex, ce format « assez rationnel » disait-il, qui évacue la question du choix vertical ou horizontal de l’image. La visée ventrale du Rolleiflex lui permettait de photographier discrètement dans la rue. Paris, souvent de nuit, les fêtes foraines et le cirque ou encore le petit peuple des grandes villes comme Londres ou Marseille sont les thèmes de prédilection de cet autodidacte passionné qui se définissait avant tout comme un illustrateur.

Belle sélection d’images, bel accrochage, scénographie « au carré » très réussie … une exposition à ne pas manquer !

Maison de la Photographie Robert Doisneau

Du mercredi au vendredi de 13H30 à 18H30

Samedi et dimanche de 13H30 à 19H00

1, rue de la Division du Général Leclerc – 94250 Gentilly `

Entrée libre

Advertisements