Le Scoresby Sund

Sous le titre Mémoires de glaces, la galerie Hegoa présente actuellement une exposition de photographies de Philippe Alexandre Chevallier réalisées l’été dernier au Scoresby Sund, le plus vaste système de fjords du monde, situé sur la côte est du Groenland.

Cette région encore largement méconnue est un lieu d’investigations scientifiques pour étudier sa préservation et l’impact du réchauffement climatique au niveau mondial. En effet, on estime aujourd’hui que 22% des réserves mondiales de pétrole et de gaz naturel, ainsi qu’une profusion de minéraux et de terres rares se trouvent en Arctique.

Le Scoresby Sund n’est accessible par bateau que trois mois par an et le premier navire français à avoir mouillé dans la baie de Rosenvinge est le Pourquoi-Pas ? de l’explorateur polaire Jean-Baptiste Charcot. Commandant de deux expéditions en Antarctique, douze en Arctique, grand humaniste et navigateur hors-pair, Charcot était déjà visionnaire sur l’importance de la fragilité des pôles et donc de notre planète.

Parmi toutes les photographies de Philippe Alexandre, celle de ce vieux gréement au milieu des icebergs du Scoresby Sund m’a immédiatement évoqué le Pourquoi-Pas ?

philippe alexandre chevallier - scoresby sund 2018

C’est donc dans le cadre de cette exposition que Vincent Gaullier et moi, co-auteurs du livre publié chez Larousse L’aventure des pôles, Charcot explorateur visionnaire feront revivre ce Polar gentleman au cours d’une conférence avec projection

le mardi 19 février à 19h

Un grand merci à Nathalie Atlan Landaburu !

Exposition jusqu’au 2 mars

https://galeriehegoa.fr/courses/memoires-de-glaces-philippe-alexandre-chevallier/

Galerie Hegoa

16 rue de Beaune – 75007 Paris

Métro Rue du Bac ou Solferino – Ligne 12

Parking Montalembert – 9 rue Montalembert – 75007 Paris

Du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h à 19h

Entrée libre

 

Advertisements

Vasantha Yogananthan, lauréat du Prix Camera Clara

Chaque année, depuis 2012, le Prix Camera Clara récompense les photographes travaillant à la chambre pour une série inédite. A l’heure où le numérique règne sur nos imaginaires visuels et paraît indétrônable, le Prix Camera Clara se propose de contrer la tendance en douceur en remettant la précision, la patience et la virtuosité du photographe au centre de cette pratique. Le travail du lauréat 2018, Vasantha Yogananthan, est d’autant plus symbolique qu’il a pour fil rouge la lenteur et la quête intérieure.

the_riders

The Riders – Barnawapara Sanctuary, Chhattisgarh, Inde, 2017

Tirage C-print noir et blanc repeinte par Jaykumar Shankar
©Vasantha Yogananthan

 

Né en 1985, Vasantha vit à Paris. Son travail de ce photographe est une quête de lenteur, de magie, une découverte de l’espace et de l’humain au cœur de celui-ci. Jonglant entre documentaire et fiction, le langage photographique de Vasantha Yogananthan a une dimension presque philosophique. Le temps est rallongé, la palette de couleurs étendue. L’inspiration picturale apparaît comme évidente dans ces natures mortes et ces portraits à l’impact visuel aussi percutant que celui de grands tableaux.

« A Myth of Two souls » est un projet composé de 7 livres, basé sur le mythe du Ramayana. Attribué au poète Valmiki, le Ramayana a été composé en sanskrit au IVème siècle. Vasantha Yogananthan en propose une relecture contemporaine.

Retraçant l’itinéraire de plus de 5000 kilomètres emprunté par les héros de l’épopée du nord au sud de l’Inde, les habitants des lieux mentionnés dans le Ramayana interprètent des passages qui ont marqué leur imaginaire, dans les portraits théâtralisés réalisés à la chambre photographique grand format 4×5 en noir et blanc. Ces tirages sont ensuite colorisés à la main par un peintre indien, Jaykumar Shankar, qui a reçu carte blanche. Il peint en suivant son imaginaire et sa propre sensibilité – sa vision se superposant à celle du photographe. Chaque tirage est donc unique, signé par les deux auteurs.

magic_jungle

Magic Jungle – Jog Falls, Karnataka, Inde, 2016

Tirage C-print noir et blanc repeinte par Jaykumar Shankar
©Vasantha Yogananthan

 

Les 7 livres qui composent « Myth of two souls » sont publiés par Chose Commune, maison d’édition fondée par le photographe et Cécile Pointboeuf-Koizumi. Ils parcourent, comme le poème, le cycle de la vie de la naissance des héros, leur histoire d’amour, la guerre et puis la mort. Vasantha publie un livre par chant. Le projet est toujours en cours.

L’exposition est à voir à la galerie Folia, ouverte en 2016, dans les anciens locaux de Robert Delpire et de Magnum Photos. Cette galerie s’inscrit dans l’héritage des grands photographes tout en œuvrant de manière pionnière au rayonnement d’artistes plus confidentiels : talents émergents ou méconnus, de toutes cultures et horizons, qui portent un regard engagé sur le monde.

Jusqu’au 2 mars 2019

Galerie Folia

13 rue de l’Abbaye – 75006 Paris

Du mardi au vendredi de 13h à 19h – Le samedi à partir de 11h

Entrée libre