Comment constituer une collection de photographie ?

Un atelier organisé par l’association Gens d’images, sera présenté par Dominique Sagot Duvauroux, professeur à l’université d’Angers, spécialiste des questions d’économie culturelle, le mercredi 17 avril à 20h avec :
Julie Corteville, conservatrice en chef du Musée français de la photographie, Jacques Deret, collectionneur privé, fondateur de Art Collector “des collectionneurs invitent un artiste”, Nathalie Gallon, directrice du prix Carmignac de photojournalisme et curator et
Cécile Poimboeuf, chargée de programmation photo à la Fnac.

Collection_visuel_invit

De nombreux particuliers, entreprises ou institutions ont constitué depuis une vingtaine d’années, d’importantes collections de photographies.

Certaines s’inscrivent dans une démarche globale d’acquisition d’œuvres d’art contemporain, d’autres se spécialisent sur le medium photographique,
d’autres encore se concentrent sur un genre, une période, une démarche.

L’atelier des Gens d’images sera l’occasion de présenter quelques collections de photographies, d’en mettre en avant la diversité tant du point de vue des motivations de ceux qui les constituent que des formes que ces collections prennent, de comprendre enfin comment concrètement ces collections sont réunies et vivent.

FIAP Jean Monnet – Salle Bruxelles
30 rue Cabanis- 75014 Paris

GDI-typogramme-quadri

Contact Gens d’images :
Frédérique Founès – 06 17 85 54 39  – frederique.founes@gensdimages.com
http://gensdimages.com

Abris/refuges intimes 2 deTilby Vattard

Remarqué d’abord par les Boutographies à Montpellier, puis par “Circulation(s)” en 2011, “coup de coeur” du magazine Photographie.com aux 48èmes Bourses du talent, Tilby Vattard a été sélectionné pour participer au concours “PHPA photo d’hôtel, photo d’auteur”, ce qui lui a valu d’exposer à la galerie photographique de La Belle Juliette la série Abris/Refuges intimes 2.

refuges 2 - 11

La montagne est un univers intemporel et singulier.

La traverser est un voyage vers les origines du monde autant que vers soi même,

et les refuges qui s’y trouvent sont comme des phares dans cet océan minéral.

On marche de l’un à l’autre, exercice esthétique et spirituel,

on part à la rencontre de ses espaces intérieurs,

on questionne son rapport au monde, au sacré,

on cherche la frontière entre le réel, l’imaginaire, et le divin.

Ces sanctuaires parlent d’humanité, d’utopie et de fragilité.

Ce sont les flambeaux de résistance contre une modernité qui s’éloigne de ses racines, des chapelles ardentes à la mémoire du lien sacré entre l’homme et la nature.

Finissage le mercredi 17 avril de 18h30 à 21h30 à la galerie photographique de

La Belle Juliette – 92 rue du Cherche-Midi – 75006 Paris

refuges 2 - 01

Mais dans le cadre de la 23ème édition des Itinéraires des Photographes Voyageurs à Bordeaux, l’exposition continue jusqu’au 28 avril.

Arrêt sur l’image galerie

Hangar G2 – quai Armand Lalande – 33300 Bordeaux

Du mardi au samedi de 14h30 à 18h30

Le Percolateur saison #02

Le Percolateur est ce nouveau lieu dédié à la photographie qui a ouvert à Marseille en septembre dernier. Sa vocation est de valoriser et de soutenir la création photographique de l’espace méditerranéen à travers une démarche de formation, de communication et d’échanges artistiques et professionnels.

La saison #02, du 11 avril au 31 mai, propose différents stages dont celui de Martine Ravache, historienne et critique de la photographie, Apprendre à voir, les 27 et 28 avril,

différents rendez-vous dont la table ronde sur la photographie italienne le 2 mai ou encore une rencontre avec le photographe Nabil Boutros, Egypte(s) au présent,  le 15 mai.

logo

Retrouvez le programme détaillé sur le site :

http://www.lepercolateurphoto.net

67 rue Léon Bourgeois – 13001 Marseille

04 91 64 56 72 – info@lepercolateurphoto.net

Lizzie Sadin à l’affiche

Ce mois-ci, c’est une photographie de Lizzie Sadin qui a été sélectionnée pour participer à la troisième campagne d’affichage de l’année organisée par l’Association Inimaginable*. L’image qui est exposée à Paris du 2 au 9 avril 2013 est issue d’un reportage réalisé sur la violence conjugale, intitulé “Est-ce ainsi que les femmes vivent”, une exposition disponible en location.

Inimaginable-AVRIL 2013-Lizzie Sadin-IMAGEBD

Lieux d’Affichage :
– Angle rue de Rome et boulevard des Batignolles 75008 Paris
– 81 boulevard Sébastopol 75002 Paris
– Boulevard Magenta 75010 Paris

– 7 boulevard Gouvion Saint Cyr 75017 Paris
– Face au 55 Avenue Gambetta 75020 Paris
– 47 boulevard Rochechouart 75009 Paris

A retrouver sur Le Journal de la Photographie :

http://lejournaldelaphotographie.com/entries/10847/paris-lizzie-sadin-inimaginable?lang=fr&utm_source=Le+Journal+de+la+Photographie+List&utm_campaign=de4daaaee6-Le_Journal_de_la_Photographie_01_04_2013&utm_medium=email

*Inimaginable est une association qui propose de développer et financer les projets des photoreporters qui traitent de l’actualité des Droits de l’Homme et des Discriminations.