Expo 14 à la gare Paris-Est en 2014

Il y a déjà un an que le photographe Didier Pazery m’a contactée pour m’entretenir d’un ambitieux projet : une exposition de “ses poilus” en grand format à la gare de l’Est à l’occasion du centenaire de la Grande Guerre.

Ses photographies de “Poilus”, je les connais depuis les années Gamma où nous les avons diffusées à la presse, mais Didier en a fait d’autres jusqu’à la mort du dernier en 2008. De plus en plus passionné par la guerre de 14, il a aussi réalisé de nombreuses prises de vues des objets de la collection de Jean-Pierre Verney maintenant conservée au Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux.

Sans compter les paysages marqués par les traces du conflit que Didier continue de photographier régulièrement. Il y avait en effet de quoi faire une très belle exposition qui allait occuper les trois halls de la gare ainsi que les grilles extérieures.

affiche-expo14-carree

Depuis un an donc, nous construisons patiemment ce projet auquel la SNCF et la Mairie de Paris ont tout de suite pleinement adhéré. Recherche de prestataires, de partenaires financiers toujours en cours … Mise en place des premiers éléments de communication, notamment la page Facebook et le site internet en ligne depuis le début du mois :

http://www.expo14.com

Ce projet, porté par l’association Chambre avec Vues, est dans l’attente du label de La Mission du Centenaire.

A suivre …

Advertisements

Sarah Caron dans Madame Figaro

Cette semaine, Madame Figaro fait le portrait d’une pionnière, la première mannequin pachtoune du Pakistan : Fayezah Ansari. Les photographies de cette égérie de la marque française L’Oréal au Pakistan sont signées Sarah Caron qui travaille régulièrement dans ce pays depuis cinq ans.

IMG_1287

A retrouver page 36 Madame Figaro 12/13 juillet

Une ruralité bouleversée, nouvelle exposition de Marc Garanger

Cette exposition de photographies de Marc Garanger à la MHeMO vient s’inscrire dans le sillage de l’accrochage permanent « Ils arrivent demain… », consacré à l’arrivée des familles de Harkis à Ongles, en septembre 1962.

AL453628

Jeune appelé en Algérie entre 1960 et 1962, Marc Garanger éxécute sur ordre des milliers de photographies d’identité et réalise de nombreux clichés du quotidien des populations des hauts-plateaux de Kabylie et des opérations militaires qui y sont menées. Vivant de peu, cultivant une terre aride, élevant quelques bêtes, certains de ces paysans deviennent supplétifs de l’armée française – harkis – et participent « au maintien de l’ordre ». Travaux des champs et vie traditionnelle, mais également  contrôles d’identité et engagement militaire menés dans le paysage grandiose du djebel algérien où se côtoient paysans et soldats : c’est donc une vie rurale et simple bouleversée par l’histoire de la guerre d’indépendance qui est ici donnée à voir.
Une ruralité bouleversée, paysans et soldats, Algérie 1960/1961
Exposition de photographies de Marc Garanger
Du 22 juin au 31 octobre
Maison d’Histoire et de Mémoire d’Ongles
04230 Ongles

Rencontres d’Arles

La programmation de cette 44 ème édition intitulée Arles in black, consacrée à l’esthétique du noir & blanc, est très séduisante. Je suis impatiente de découvrir l’exposition de Jean-Michel Fauquet qui réunira objets et tirages peints à la main, installés dans l’espace pour créer un univers surréaliste et métaphysique.

Présente à Arles du 1er au 6 juillet comme expert au Photo Folio Review et aux Voies Off.