2013 en revue, bilan de l’année

Les lutins statisticiens de WordPress.com ont préparé le rapport annuel 2013 de ce blog.

En voici un extrait :

Le Concert Hall de l’Opéra de Sydney peut contenir 2.700 personnes. Ce blog a été vu 11  000 fois en 2013. S’il était un concert à l’Opéra de Sydney, il faudrait environ 4 spectacles pour accueillir tout le monde.

Je suis la première étonnée par ces chiffres !

Merci à vous tous qui me suivez et bonne année 2014 !

Cliquez ici pour voir le rapport complet.

Advertisements

Sarkis, la photographie en vitrail

Artiste contemporain turc d’origine arménienne né en 1938, Sarkis vit et travaille à Paris depuis 1964. Son travail consiste en des mises en scène d’objets, sculptures, aquarelles, photographies, films, qui se nourrissent de références à l’histoire, la philosophie, les religions, les arts ou la géopolitique. Elles tentent en permanence de bâtir un pont entre les œuvres du passé et le monde contemporain.

Au château de Chaumont-sur-Loire, Sarkis expose 72 vitraux originaux réalisés dans le cadre d’une commande spéciale de la Région Centre, propriétaire du Domaine. Ces oeuvres résultent d’une technique singulière mise au point par l’artiste avec de grands maîtres verriers. Sarkis s’est inspiré du lieu pour choisir dans son important fonds photographique les clichés qui sont devenus les vitraux à la facture épurée et terriblement énergique.

IMG_1518

Ces vitraux sont présentés dans des espaces non restaurés, fermés depuis 1938 et réouverts spécialement pour cette présentation. En conservant en l’état les pièces qui accueillaient certaines réserves du château, Sarkis en a fait de poétiques cabinets de curiosité, peuplés d’objets qui ont une âme. Placés devant les fenêtres, les vitraux se transforment au gré d’une lumière toujours changeante. La nuit, des diodes prennent le relais de la lumière naturelle. Sarkis a conçu ce parcours de lumière comme un cheminement initiatique et mental à travers lequel le visiteur construit sa propre histoire.

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire se situe à moins de 200 kilomètres au sud de Paris, entre les villes de Tours et de Blois. Perché à 40 mètres au dessus de la Loire, il ouvre toute l’année les portes de son château, qui fut la propriété de Catherine de Médicis, de Diane de Poitiers et de la Princesse de Broglie et présente l’incontournable Festival International des Jardins, d’avril à fin octobre.

 Ailleurs, Ici
Jusqu’au 31 décembre 2014

41150 Chaumont-sur-Loire – 02 54 20 99 22

Institut Culturel Bernard Magrez

Séjournant quelques jours à Bordeaux, mes pas m’ont menée au Château Labottière, édifié en 1773 par l’architecte Laclotte, classé aux Monuments historiques, appartenant à Bernard Magrez depuis une quinzaine d’années. Ce propriétaire de Grands Crus Classés de Bordeaux est aussi mécène dans le domaine de l’art, de la musique classique et de la littérature. « J’ai souhaité, par le biais du mécénat culturel, rendre à la vie la chance qu’elle m’a donnée », dit-il. C’est ainsi qu’il a décidé en octobre 2011 d’ouvrir ce lieu au public sous le nom d’Institut Culturel Bernard Magrez pour en faire un nouvel espace original de diffusion culturelle, de rencontre, d’échange et de création, avec la volonté de rendre l’art actuel plus accessible pour mieux le comprendre et mieux le ressentir dans un écrin fait de plaisir et de recueillement.

C’est en effet un très bel endroit où l’on est bien accueilli avec une documentation sur chaque oeuvre à sa disposition.

Actuellement se tient l’exposition de Claude Lévêque, figure majeure de l’art contemporain qui travaille à partir d’objets de notre quotidien. Ses œuvres interpellent l’enfant qui sommeille en chacun de nous. Ses installations ressemblent aux rêves d’un gosse fasciné par les étincelles de la lumière. Une douzaine d’oeuvres adaptées in situ, dont une Citroën Traction Avant renversée, reposant sur son toit et éclairée par des guirlandes lumineuses de fêtes populaires.

IMG_1501

Dans un pavillon du jardin sont présentées les collections permanentes dans lesquelles figurent déjà des photographies de JR, né en 1983. Rappelons que grâce à la technique du collage, ce jeune photographe que l’on pourrait dire clandestin, expose librement sur les murs du monde entier, le plus souvent des gros plans de visages, attirant ainsi l’attention de ceux qui ne fréquentent pas les musées habituellement. Son travail mêle l’art, l’action, traite d’engagement, de liberté, d’identité et de limite.

Jean-François Rauzier, virtuose des technologies numériques, Prix Arcimboldo 2009, est également présent avec  Vedute, juxtaposition onirique des façades de Venise, pour  démultiplier la perception de la Sérénissime tout en insistant sur son identité visuelle.

Enfin, mon attention s’est portée sur une vidéo de Mircea Cantor (né en 1977 en Roumanie) intitulée Tracking happiness.  Emportée dans un espace sans repères, hors du temps, je me suis laissée captiver par le mouvement régulier des balais, la ronde lente des sept femmes. Tout est blanc, pur comme la neige, l’image réduite à l’essentiel, l’esthétique épurée, minimaliste.  Admirable !

Here I rest – Mon repos au château

Exposition de Claude Lévêque

Jusqu’au 26 janvier 2014

Du mercredi au dimanche de 14h à 19h

Institut Culturel Bernard Magrez

16 rue de Tivoli – 33000 Bordeaux- 05 56 81 72 77

Gérard Uféras et le luxe

Deux expositions de photographies de Gérard Uféras à voir actuellement dans deux lieux du monde du luxe.

Le Grand Hôtel de Bordeaux & Spa présente “Un pas vers les étoiles” dans le cadre de son exposition de Noël. Cet hôtel prestigieux situé au cœur du Quartier des Grands Hommes, remanié par le célèbre décorateur Jacques Garcia en 2007, expose ses photos de danseurs et de danseuses du Ballet de l’Opéra National de Paris, véritables tableaux vivants, dans la suspension légère du temps et du mouvement.

Du 30 novembre 2013 au 05 janvier 2014
Grand Hôtel de Bordeaux & Spa
2, 5 Place de la Comédie – 33000 Bordeaux

000022-29Abis copie

A l’occasion de son ouverture, One Nation Paris, le plus grand centre commercial «outlet» dédié aux marques de luxe et de mode en France, présente quant à lui sous le titre « Bacstage in & out », des photographies des coulisses de la mode de Gérard Uféras.

One Nation Paris

1 avenue du Président Kennedy

78340 Les Clayes sous Bois

img_resizer

Fujifilm à l’Hôtel de Sauroy

Les lauréats du concours FUJI 2013 nous transportent dans la vie de Londres, Marseille et Séoul. En 2012, quatre photographes avaient été chargés de porter un regard moderne sur Venise. L’exposition proposée du 4 au 14 décembre opère aujourd’hui la synthèse de ces deux années d’explorations sous le titre Au Coeur Des Villes !

Plus de 50 photos seront présentées à l’Hôtel de Sauroy, un splendide hôtel particulier situé au coeur du Marais dans lequel Jacques Borgetto, lui-même photographe, grand utilisateur des appareils de la série X PREMIUM et Ambassadeur de la gamme, nous accueillera. La très grande variété de formats mettra en scène le regard original de chacun et les capacités extraordinaires du matériel de prises de vue utilisé.

invitation_fuji__

Parmi les photographes présentés, j’attire votre attention sur :

Eric Laforgue, dont j’ai parlé ici même à l’occasion de son exposition à la galerie Point Rouge. Lauréat 2012, passionné d’architecture et d’art contemporain, Eric a su trouver au coeur de la Sérénissime les lieux qui rattachent cette ville à la marche vivante de l’art.

Jacques Borgetto, que vous pouvez retrouvez dans ma rubrique Photographes car son expostion sur les chevaux est disponible en location. Quand Jacques parle de Buenos Aires, les mots coulent avec passion dans sa bouche tel le Rio de la Plata. Il connaît cette ville par coeur, ses couleurs, ses habitants, son architecture XIXème mixée aux bâtiments contemporains, son port, sa nature, sa lumière, le tango encore et toujours… la vie, ses cafés, ses métiers, les animaux.

Et enfin Jean-Christophe Béchet, Rédacteur en chef adjoint de Réponses Photo, animateur-formateur du voyage à Venise.

Du mercredi 4 décembre au samedi 14 décembre de 14h à 19h sauf dimanche et lundi.

Entrée libre

Hôtel de Sauroy, 58 rue Charlot, 75003 Paris (métro Filles du Calvaire).

 

Journées du photolivre de Fontainebleau

Ces dernières années, de nombreuses manifestations ont présenté l’oeuvre de photographes, mais le livre n’est toujours pas assez défendu. Depuis la publication en 2004 du premier tome de l’ouvrage du photographe anglais Martin Parr : Le livre de photographie, une histoire, une génération de collectionneurs a vu le jour, un marché mondial s’est créé et des cotes se sont établies.
Aujourd’hui, la ville de Fontainebleau offre le cadre prestigieux du Théâtre municipal pour organiser des Journées du photolivre (6-7-8 décembre) entièrement consacrées à l’édition et à la collection de livres de photographie. L’ambition est qu’elles deviennent le rendez-vous annuel des professionnels de l’édition et de la diffusion. Ces journées permettront au public d’assister à un colloque organisé par Guy Mandery.

Samedi 7 décembre à 16h

 Frédérique Founès déléguée générale du Prix Nadar, Isabelle Mascaras,

déléguée du Prix Nadar et Nathalie Bocher-Lenoir, présidente d’honneur

de l’association Gens d’images

interviendront dans ce colloque sur le déroulement d’un jury

du Prix Nadar Gens d’images,

le lauréat 2013 et les dix derniers ouvrages remarqués par le jury.

NADAR-LAUREAT+10LIVRES

Les libraires présents organiseront des signatures d’ouvrages en présence de certains, photographes dont l’invité d’honneur, Bernard Plossu. A cette occasion, certains éditeurs offriront des conditions avantageuses pour l’acquisition de leurs ouvrages et offriront aux candidats à l’édition l’opportunité de présenter leurs maquettes.

Programme complet des Journées du photolivre à retrouver sur le site :

http://www.photolovrefontainebleau.fr

Théâtre Municipal de Fontainebleau

6, rue Dénecourt – 77300 Fontainebleau

Entrée libre