Les lectures de portfolios des Nuits Photographiques

Le festival des Nuits Photographiques est depuis 2011 la plateforme dédiée à la promotion, la diffusion et l’aide à la création du film-photographique. C’est le premier événement offrant un espace et un temps de découverte de la création internationale contemporaine photographique pensée pour l’écran.

Le film-photographique associe photographes, réalisateurs, créateurs sonores et illustrateurs. Ces formes travaillées et pensées avec les outils d’aujourd’hui donnent naissance à des œuvres novatrices et hybrides mêlant les champs des arts plastiques, de l’expérimental, du documentaire. Au-delà du classique “diaporama”, l’écran, support privilégié de la photographie d’aujourd’hui, devient un champ de recherches et d’expérimentations de la diffusion des images.

En 2014, Les Nuits Photographiques offrent l’opportunité au public de découvrir, comme à son habitude, la photographie portée à l’écran mais également celle présentée sur les murs. Autour de la thématique Histoires, artistes et invités internationaux reconnus ou émergents sont au programme d’une exposition, de soirées de projections, de conférences et de lectures de portfolios, qui se dérouleront le samedi 28 juin.

Sur l’aimable invitation de l’équipe des Nuits Photographiques, j’aurai le plaisir de participer à ces lectures en tant qu’expert le samedi 28 juin de 14 à 19h.

Pavillon Carré de Baudoin

121 rue de Ménilmontant, 75020 Paris

Métro Gambetta / Bus lignes 96 et 26

Advertisements

14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre : l’exposition

AFFICHE EXPO14

Lieu emblématique de la première guerre mondiale, la gare de l’Est a vu transiter la majorité des soldats des armées alliées venus prendre le train pour combattre sur
le front de l’ouest. Point de départ et d’arrivée pour des millions de soldats pendant
près de quatre ans, elle fut un pont entre l’univers des tranchées et celui de l’arrière,
celui de la vie. Avec l’exposition 14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre, la
gare a souhaité rendre un hommage à tous ceux qui ont transité par ses quais et
commémorer ainsi le souvenir de 14-18.
Depuis plus de 20 ans, Didier Pazery a réalisé un ensemble unique de photographies
d’hommes, d’objets et de paysages liés à la Grande Guerre. Il a été l’un des rares
photographes à saisir les visages des ultimes témoins du conflit alors qu’ils n’étaient
plus que quelques survivants. à ces portraits réalisés au tournant des années
2000, il a ajouté des travaux photographiques plus récents : une série de paysages
réalisée sur les champs de bataille de l’ancien front, ainsi que des photographies
d’objets conservés dans les collections du Musée de la Grande Guerre du Pays
de Meaux.
L’exposition 14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre présente pour la première fois l’intégralité de ce travail avec une installation spectaculaire de 80 grands formats qui investissent les halls voyageurs et les grilles du parvis de la gare de l’Est.

Labellisée par la Mission du centenaire, organisée par l’association Chambre avec Vues, l’exposition est désormais visible jusqu’au 30 novembre. J’en ai assuré le commissariat en collaboration avec l’auteur.

Témoignages des poilus et légendes des objets ou des paysages trilingues (français-anglais-allemand).

http://www.expo14.com
http://www.facebook.com/Expo14

14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre
Du 23 juin au 30 novembre 2014
Gare Paris-Est,
Place du 11 Novembre 1918 – 75010 Paris
Du lundi au dimanche de 5h à 1h

Entrée libre
Métro lignes 4,5 et 7 – RER ligne E
Bus 30, 31, 32, 38, 39, 46, 47, 56, 65 et 350

14, Visages et Vestiges de la Grande Guerre : le livre

A l’occasion de la grande exposition de photographies de Didier Pazery à la gare Paris-Est du 23 juin au 30 novembre, est édité un livre construit autour d’une alternance de portraits des derniers témoins de 14-18, de photos d’objets du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux et de paysages de l’ancien front.

Image 

Sa réalisation est signée Didier Pazery avec la collaboration de Jean-Pierre Verney, conseiller scientifique et historique du Musée de la Grande Guerre du Pays de Meaux et de la Mission du centenaire ; Olivier Morel, réalisateur, Assistant Professor à l’Université de Notre-Dame (USA) ; Jean-Marc Surcin, réalisateur à France 2 et Tala Skari, journaliste à l’International New York Times.

Un complément indispensable, des souvenirs inoubliables !

C’est un beau livre paru chez Michalon éditeur

120 pages – Format : 19 x 26 cm – 24,90 €

ISBN : 978–2–84186–750-9

En vente dans toutes les bonnes librairies

Sarkis à Montbéliard

Pour son exposition personnelle au Musée du château des ducs de Wurtemberg, l’artiste Sarkis, né en 1938 à Istanbul et vivant à Paris depuis cinquante ans, propose une rencontre entre les personnages illustres du Panthéon marquant l’Histoire de France et les personnes anonymes de Montbéliard, qui ont construit l’histoire locale. Tel un sismographe, Sarkis enregistre des histoires, confronte les archives de la mémoire, personnelle et universelle, qu’il imbrique dans une volonté de re-création. Les signatures des écrivains, scientifiques et autres politiciens, transposées en néons bleus, éclairent par leur intensité une centaine de portraits photographiques de Montbéliardais oubliés. Costumes, chaises, oiseaux, étranges tableaux et autres objets insolites des collections des musées de Montbéliard théâtralisent cette rencontre inédite sur des notes de musique mécanique. Vivant le jour comme la nuit, l’exposition, telle une respiration, insuffle la vie au château et à ses trésors, d’ici et d’ailleurs.

Image

 

La photographie occupe une place importante dans le travail de Sarkis. Avec la lumière, le son ou encore les objets trouvés aux Puces ou ailleurs, elle fait souvent partie de ses installations qui ont pour but d’interroger la mémoire et le temps. C’est précisément le cas ici où Sarkis offre une seconde vie à quelques montbéliardais anonymes sélectionnés parmi les 5000 plaques de verre conservées au Musée et les fait dialoguer avec les illustres pensionnaires du Panthéon.

Une exposition vivante à voir absolument !

Les pôles des aimants 
6 juin 2014 – 4 janvier 2015

Musée du château des ducs de Wurtemberg
25200 Montbéliard – Tél. : 03 81 99 22 61

Ouvert de 10h à 12h et de 14h à 18h sauf  le mardi, et les 1er novembre, 25 décembre et 1er janvier
Entrée : 4 euros / Tarif groupes et étudiants : 2 euros
Entrée gratuite pour les moins de 18 ans, les personnes handicapées,
ainsi que le 1er dimanche de chaque mois